Posturologie

Exp posture profil

Les pathologies de l'appareil locomoteur sont nombreuses, et souvent traitées de façon uniquement symptomatique.
On traite ainsi les conséquences et non les causes, et les solutions proposées sont invariablement les mêmes : douleur ⇒ antalgique, inflammation ⇒ anti-inflammatoire, arthrose ⇒ anti-arthrosique (oral ou en injection intra-articulaire), blocage tissulaire ⇒ manipulation, etc...
Mais on ne se demande pas POURQUOI cette douleur existe, cette inflammation est apparue, cette usure s'est formée, cette articulation s'est bloquée, et POURQUOI cela récidive après traitement.

Qu'est-ce que la posturologie

La posturologie étudie le système tonique postural. Elle permet d'aborder les pathologies de l'appareil locomoteur sous un angle plus étiologique, et de prendre en compte notamment la composante bio-mécanique à l'origine des douleurs.

C'est le système nerveux, central et périphérique, qui commande les chaines musculaires, pour lutter contre la gravité et nous équilibrer en permanence, par rapport à notre environnement.

Or nous sommes anatomiquement conçus pour fonctionner de façon symétrique
Si nous sommes asymétriques, tordus, déséquilibrés, ce n'est heureusement pas le système nerveux qui est malade dans l'immense majorité des cas, mais les capteurs de ce système qui sont déréglés.

La posturologie s'intéresse à la recherche des causes de dérèglement des différents capteurs posturaux : pieds, yeux, peau, muscles, oreille interne, appareil manducateur...
 

Exp posture face droitier 
 

Exp statique troubles horizontaux

Ces déséquilibres génèrent des contraintes anormales, d'abord compensées, puis à l'origine de pathologies musculo-squelettiques fonctionnelles récidivantes (douleurs, tendinopathies ou blocages articulaires, hernies discales, scoliose, instabilité, maux de tête, ...) et d'une modification du schéma corporel.

Le système nerveux central a pour mission d'ajuster l'équilibre des muscles posturaux, renseigné en permanence par des capteurs. Mais les muscles posturaux sont eux-même des capteurs, d'où l'auto-entretien des déséquilibres.

Dans ce schéma, lorsqu'il existe une anomalie des informations issues des capteurs, "l'ordinateur central" entraine une réaction d'adaptation qui induit un nouvel équilibre postural pathologique, mais considéré comme normal par l'organisme.

Principes de traitement

L'objectif de la reprogrammation posturale est de rééquilibrer les contraintes.

Il faut donc recalibrer les capteurs déréglés, avec toujours en priorité le Pied et l'Oeil.
La recherche d'obstacles à la reprogrammation est également essentielle.
Enfin, les corrections devront être maintenues suffisamment longtemps (au minimum 10 à 12 mois) pour avoir un effet durable dans le temps, de façon à réimprimer les boucles de fonctionnement neurologique, grâce à la plasticité neuronale.

Bien sûr, on peut également utiliser les techniques complémentaires, qui travaillent en synergie avec la posturologie : la rééducation fonctionnelle, le renforcement musculaire adapté, le stretching postural, la rééducation de type Mézière, l'ostéopathie, la mésothérapie, l'acupuncture, etc...
Et il faut aussi traiter le symptôme, en attendant que le traitement de la cause produise son effet : antalgiques (de pallier I, II ou III), AINS, corticoïdes, visco-supplémentation, infiltrations péri ou intra-articulaires, chirurgie...